Pompe à Chaleur
Publié le - 1516 visites -

Comment fonctionne une pompe à chaleur

Basée sur la récupération des calories présentes dans l’air, la pompe à chaleur est un dispositif permettant de maintenir une bonne température dans les habitations. Il s’agit d’une structure silencieuse et discrète dont la mise en place repose sur une technologie innovante. La pompe à chaleur permet de chauffer les maisons et les bâtiments à faible consommation d’énergie et son fonctionnement dépend de plusieurs éléments.

Un fluide frigorifique

On entend par fluide frigorifique un fluide qui permet de transporter la chaleur d’une source de température à une ou plusieurs autres sources. Il est également appelé réfrigérant ou fluide caloporteur et se présente comme un élément incontournable dans le fonctionnement d’une pompe à chaleur. Le rôle du fluide caloporteur est d’assurer la transition des calories récupérées à l’extérieur et des calories produites par le système de compression alimentant le circuit de chauffage en chaleur. Ce fluide est totalement inoffensif pour la couche d’ozone.

Un système de compression

Ce système dispose d’un compresseur dont le rôle est de comprimer le fluide caloporteur afin d’élever sa température par l’augmentation du nombre de calories captées. Il se produit un cycle perpétuel pour le fonctionnement du système durant lequel le fluide frigorifique circule afin de transférer les calories entre l’air extérieur et l’intérieur du logement.

Un échangeur extérieur, un échangeur intérieur et un détendeur

La pompe à chaleur est équipée d’un d’échangeur extérieur, également dénommé évaporateur, qui se charge de récupérer les calories se trouvant dans l’air extérieur afin de les faire transiter dans le liquide caloporteur. Ce processus s’effectue en mode chauffage. Aussi, il existe un échangeur intérieur, ou condensateur, qui assure le transfert de l’ensemble des calories récupérées dans l’air et exploitées par le système de compression. Dans la pompe à chaleur, un détendeur est également installé dans le but d’abaisser la pression du fluide afin d’amorcer toujours un nouveau cycle.